Les blessures les plus fréquentes en skate

Aujourd’hui nous allons voir ensemble cette grande histoire d’amour entre le skate et les blessures. Le skate fait partie de la catégorie des sports extrêmes. Et qui dit sport extrême dit forcément prise de risque, engagement, chutes et parfois blessures… Attention, il ne s’agit pas là d’un avis médical, mais de quelques faits réels sur le monde du skate que je vous expose depuis mon expérience personnelle.

Je vous expliquerai plus en détail dans un autre article, « comment bien soigner une blessure en skate ? ».

Les pieds :

La blessure la plus courante chez le skater, reste de loin l’entorse à la cheville. Bien que soit une blessure bénigne, celle-ci est très fréquente et chaque entorse va venir fragiliser un peu plus les ligaments. Pour ma part, après une dizaine d’années de skate je ne compte plus celles-ci… Précisons qu’il existe différent type d’entorses, de l’étirement simple du ligament, jusqu’à la rupture complète de ce dernier.

Voici quelques recommandations pour les entorses, et blessures du même type.

La méthode RICE : Rest, Ice, Compress, Elevate. Applicable pour plusieurs blessures de skate.

Tout d’abord le repos de la cheville sans trop la solliciter pendant plus ou moins 2-3 jours. Après ce délai, vous pourrez vous appuyer un peu sur la cheville si elle ne vous fait pas trop mal, car son articulation va favoriser la guérison.  (Plus ou moins 6 semaines avant la reprise du sport pour une entorse pas trop grave).

Appliquer du froid sur la zone durant 20 minutes plusieurs fois par jour. Ce qui va permettre de réduire l’inflammation en resserrant les vaisseaux sanguins.

Compresser la zone, cela vous permettra de soutenir les ligaments abîmés et de réduire les ecchymoses.

Lorsque vous le pouvez, allongez-vous et élevez la jambe à plus ou moins 10cm au-dessus du cœur. Cela permettra une meilleure circulation du sang et permettra une meilleure évacuation du liquide d’inflammation.

En complément vous pourrez également appliquer des crèmes anti inflammatoires sur la zone. Ou encore réaliser un cataplasme d’argile verte qui favorisera la guérison et réduira l’œdème.

Toujours par rapport aux pieds, les orteils peuvent aussi subir des chocs : entorse, foulure, fracture…

Après une chute d’une certaine hauteur, le talon peut également ramasser. La principale blessure est ce qu’on appelle une talonnade. Pour réduire le risque, je vous recommande l’utilisation de semelles renforcées ou orthopédiques, ou bien les semelles de skate spéciales : les footprint insoles.

Le genou :

Le genou et les ligaments croisés, une des grandes hantises du sportif. Une blessure qui peut malheureusement arriver aussi bien aux débutants qu’aux plus expérimentés…  Le genou est maintenu par plusieurs ligaments (ligament collatéral interne et externe et ligament antérieur et postérieur). Suite à un faux mouvement, on retrouvera plusieurs stades d’entorses allant de la plus bénigne jusqu’à la rupture du ligament. Aujourd’hui cette blessure se soigne bien, néanmoins le temps de guérison de cette blessure est assez long. Je ne veux pas dire de bêtises, mais il me semble qu’approximativement la reprise du sport ne ce fait pas avant 6 mois.  À titre d’anecdote, après une gamelle dans un bowl et en m’asseyant sur mon genou, je me suis fait une entorse du genou de stade 2 et je pense avoir repris progressivement le sport au bout de 2-3 mois. L’utilisation d’une attelle est fortement recommandée.

Le nerf sciatique :

Peut-être que certains d’entre vous ont déjà ressenti ce type de douleur sans savoir de quoi il s’agissait.  Le nerf sciatique est un nerf qui part du bas du dos, jusqu’aux pieds. On comprend alors que si une des parties sur le trajet du nerf est inflammée, une gêne ou douleur peut être ressentie à une autre extrémité.  Par exemple après une chute au niveau de la fesse derrière la cuisse, une douleur intense est ressentie, qui peut très bien se répercuter sur des fourmillements dans une autre zone de la jambe.

Voici un exercice que je vous recommande pour soulager une douleur du nerf sciatique (cette technique fonctionne avec moi). Montez sur une marche, laissez votre jambe dans le vide et faites des va-et-vient en avant et arrière parallèlement à la marche. Vous soulagerez ainsi la douleur et débloquerez un peu le nerf comprimé.

Les adducteurs :

Un gros gap, une planche qui casse et un grand écart… un peu comme Ali Boulala sur les marches de Lyon, ou encore Aaron Jaws Homoki ! Si ça vous arrive, vous allez sûrement avoir mal aux adducteurs pendant quelques jours…. et vous aurez plus qu’à choper une nouvelle planche dans un skate shop. Pareil si vous poussez très fort avec de grandes enjambées sans vous avoir échauffé, vous pourriez ne rien sentir le jour même, mais le lendemain il est possible de ressentir cette gêne. La partie interne de la cuisse ne devrait pas vous faire mal au repos, mais la douleur se fera sentir en écartant la cuisse. Pour calmer celle-ci, un peu de froid, quelques massages, du repos et une reprise en douceur. De quelques jours à plusieurs semaines pour la reprise.

Les mains :

Au niveau des mains, les poignées sont également très sollicités du fait de se rattraper par réflexe sur les mains, il peut arriver de se faire des entorses, ou encore des fractures. Notamment la classique motte de beurre (6-8 semaines ?). En parlant de la main, une des parties les plus fragiles de cette zone est le scaphoïde ! Un petit os situé entre le poignée et l’avant-bras. Cette fracture n’est pas très douloureuse, mais peut être assez pénible à soigner.

Il peut aussi arriver de se tordre un doigt, mais globalement, les blessures au niveau des mains sont beaucoup moins handicapantes que d’autres, étant donné que vous pourrez toujours marcher, courir, peut-être même skater doucement (même si je vous recommande de faire très attention dans votre état). Pour le poignée qui sera fragile à la reprise, vous pourrez utiliser une attelle pour lui apporter un plus grand soutien.

Les bras :

Hormis les « pizzas » (brûlures au niveau des coudes) qui vous laisseront de belles cicatrices à force de tomber dessus, la fracture de l’avant-bras est aussi une des blessures connue du monde du skate. Celle-ci peut arriver si le bras reçoit un très grand choc. Ou bien en appliquant trop de poids sur le bras en essayant d’amortir une chute avec les mains au sol.

Encore une fois il existe plusieurs types de fractures, avec déplacement des os ou non. Une fracture non déplacée ne nécessite pas d’intervention chirurgicale, mais simplement une immobilisation sous plâtre. (La reprise du sport est plus ou moins comprise entre 10-12 semaines).

Bras cassé, blessure en skate

Épaules et clavicules :

Une mauvaise roulade au sol, ou un choc trop violent au niveau de l’épaule peut entraîner une luxation de l’épaule, ou encore une entorse ou fracture de la clavicule. De mon côté je ne suis pas allé jusqu’à la fracture de la clavicule (+/-6 semaines d’immobilisation). Mais encore une entorse du stade 2 et l’apparition de la touche de piano dû au déplacement de la clavicule. C’est arrivé à plusieurs de mes potes de reprendre trop tôt, et généralement on n’échappe pas à la deuxième entorse…. Prenez le temps de bien soigner tout ça.

Le visage :

Ayez toujours le réflexe de vous protéger le visage. Que vous sentiez approcher un retour de planche, tout comme si vous vous retrouvez fortement déséquilibré et plongez vers un faceplant, essayez d’amortir avec vos mains.

En skate, les blessures les plus communes au visage sont généralement le menton, l’arcade, ou plus embêtant, les dents ! Heureusement de nos jours, on fait des merveilles dans le milieu orthodontique. Il n’y a qu’à voir la récupération de Ivan Monteiro après sa chute sur un 360 flip lipslide lors de la street league 2019 à Rio de Janeiro.

La tête :

Les chocs à la tête ne sont pas les blessures les plus communes en skate. Mais il ne faut pas les prendre à la légère. Si vous avez tapé la tête, et malgré le fait que vous ne vous sentiez pas mal, n’hésitez pas à aller faire un petit tour à l’hôpital. Demandez à un ami de vous accompagner et ils vous feront des examens pour contrôler si tout est en ordre.  Après un traumatisme crânien, des vomissements peuvent aussi être ressentis, en raison d’une stimulation de la zone « trigger » (la zone du vomissement). Si vous avez perdu connaissance

En plus de cela, la tête saigne beaucoup. Si vous vous êtes un peu ouvert ne vous inquiétez pas, on pourra vous recoudre sans problème, même si je dois vous avouer que la sensation est très désagréable.

Je ne peux que vous conseiller de porter un casque… surtout pour les plus jeunes et les personnes qui débutent en skate.

Dernière note importante pour les chutes et blessures en skate :

Si vous tombez, remontez tout de suite sur votre skate. Évidement dans la limite du raisonnable (s’il s’agit d’une figure que vous pensez pouvoir faire et qui est dans vos capacités sans vous mettre en danger). Même si vous ne réussissez pas la figure ce n’est pas grave. Remonter sur la planche et essayer à nouveau va vous permettre de ne pas avoir un blocage psychologique. Qui vous procurerez une sensation de peur dans vos futures sessions skate.

Les blessures font malheureusement partie du jeu quand on fait du skate. Grâce à vos années de pratique, vous apprendrez à contrôler votre douleur, à éviter un maximum les blessures, et à les soigner du mieux possible avant de remonter sur votre planche.

Si vous êtes témoin d’une chute ou d’un accident, aidez tout de suite la personne. Pour les plus jeunes, allez chercher un adulte qui pourra vous aider dans cette situation. Et dans les cas plus graves, n’hésitez pas à contacter les pompiers.

Si vous êtes resté jusqu’ici, merci de votre lecture ! J’espère que l’article vous aura plu, et surout j’espère que vous n’êtes pas tombé sur cet article car vous êtes blessé… si c’est le cas, je vous souhaite la meilleure récupération possible ! Je sais que c’est ennuyeux mais avec de la patience et une reprise progressive vous reviendrez encore plus fort de cette blessure 💪

J’en profite pour vous annoncer l’ouverture du skate shop en ligne de La Skateosphere, qui vient d’ouvrir il y a déjà quelques jours déjà, et où vous pourrez retrouver tout le matériel de skate nécessaire pour vos prochaines sessions : planches, trucks, roues, roulements…

Visiter le Skateshop

Surtout n’hésitez pas si vous avez besoin de conseils, ou encore si vous recherchez un produit spécial ou une taille non disponible sur le site.

Vous pourrez me contacter directement depuis le mail en bas de page, ou alors sur l’Instagram de @laskateosphere.

Sur ce, portez-vous bien, prenez soin de vous et bonne session les gars !

Shopping cart0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0
Vérifié indépendamment
114 avis